élastique


élastique

élastique [ elastik ] adj. et n. m.
• 1674; lat. sc. elasticus (1651), du gr. elasis, de elaunein « action de pousser »
I Adj.
1Vx Force, vertu élastique : pression (de l'air, d'un gaz).
(XVIIe) Mod. Qui a de l'élasticité. compressible, extensible, flexible. Les gaz sont très élastiques. L'acier est le plus élastique des métaux.
Fait de matière élastique. Gomme élastique. caoutchouc. Bretelles élastiques. Câble élastique. sandow. Matelas élastique. souple. Textile élastique. lycra, stretch. Anat. Fibres élastiques : fibres du tissu conjonctif constituées surtout d'élastine, qui leur confère la souplesse et une grande résistance à la traction. Tissu élastique : variété de tissu conjonctif formé essentiellement de fibres élastiques.
2Par ext. Souple et agile. « Comparant sa démarche engourdie aux foulées élastiques de son fils » (Martin du Gard).
3Fig. Que l'on peut adapter, faire varier selon les besoins. variable. Des horaires élastiques. flexible. Règlement élastique. « Ce mot était élastique, pouvait dire peu ou beaucoup » (Michelet). Péj. Une conscience élastique, sans rigueur, très accommodante.
4Milit. Défense élastique, qui, au lieu d'opposer à l'ennemi un front continu et rigide, évite la percée et l'enveloppement par une série de replis successifs. « Les forces européennes effectuaient un repli élastique » (Beauvoir).
II N. m. (1783) Tissu souple contenant des fils de caoutchouc. Bretelles en élastique. Spécialt Ruban plus ou moins large de caoutchouc, de textile tissé avec des fils de caoutchouc. Tirer sur un élastique. Élastique rond, plat. S'attacher les cheveux avec un élastique. Loc. fam. Il les lâche avec un élastique : il paye, donne son argent avec beaucoup de réticence. ⇒ avare.
Saut à l'élastique. benji.
⊗ CONTR. Rigide. Rigoureux, strict.

élastique adjectif (latin scientifique elasticus, du grec elastos, autre forme de elatos, ductile) Qui a la propriété de reprendre, au moins partiellement, sa forme ou son volume, après les avoir perdus par compression ou extension : Une ceinture élastique. Se dit des mouvements d'un être vivant qui est souple et agile : Une démarche élastique. Familier. Qui est susceptible d'être adapté à des situations variées, qu'on peut interpréter assez librement : Il y a bien un règlement, mais il est élastique.élastique (expressions) adjectif (latin scientifique elasticus, du grec elastos, autre forme de elatos, ductile) Collision élastique, collision au cours de laquelle l'énergie cinétique totale est conservée. Comportement élastique linéaire, comportement d'un matériau tel que les forces appliquées, les contraintes et les déformations soient liées par des relations linéaires et homogènes. Tissu élastique, variété de tissu conjonctif où dominent les fibres élastiques. ● élastique nom masculin Lien, bande circulaire en caoutchouc : Des fiches retenues ensemble par un élastique. Fil de caoutchouc ; tissu ruban dont la trame contient des fils de caoutchouc : L'élastique du maillot de bain a lâché.élastique (difficultés) nom masculin Genre Masculin : un élastique. ● élastique (expressions) nom masculin Populaire. Les lâcher avec un élastique, payer à regret ; être avare.

élastique
adj. et n. m.
rI./r adj.
d1./d Qui possède de l'élasticité. Le caoutchouc est élastique.
|| Par ext. Fait de tissu ou de matière élastique. Des bretelles élastiques.
ANAT Fibres élastiques: fibres du tissu conjonctif caractérisées par leur élasticité (elles constituent le tissu élastique).
PHYS Corps parfaitement élastique, qui reprend exactement la même forme quand l'agent de sa déformation a cessé son action.
Déformation élastique, qui n'est pas permanente (par oppos. à déformation plastique).
Choc élastique, au cours duquel l'énergie cinétique totale du projectile se conserve.
d2./d Fig. Souple, que l'on peut adapter facilement. Un horaire élastique.
|| Péjor. Une conscience élastique, qui manque de rigueur, de droiture.
d3./d MILIT Défense élastique, qui consiste à se replier devant toute pression trop forte de l'ennemi afin d'éviter la percée.
d4./d ECON Demande élastique, qui réagit à une variation du prix, du revenu, etc.
rII./r n. m. Tissu contenant des fibres de caoutchouc.
Spécial. Ruban circulaire de caoutchouc servant de lien. Entourer un paquet d'un élastique.

⇒ÉLASTIQUE, adj et subst.
I.— Adjectif
A.— PHYSIQUE
1. Qui a rapport à l'élasticité. Propriété, vertu élastique d'un corps. Nous saurons pourquoi les vibrations des corps incandescents diffèrent (...) des vibrations élastiques ordinaires (POINCARÉ, Valeur sc., 1905, p. 207). Une déformation élastique (...) a lieu tant que les molécules se déplacent d'une quantité plus petite que le rayon de leur sphère d'action (BOURDE, Trav. publ., 1928, p. 23).
Choc élastique. ,,Choc où, aucune énergie n'étant transformée en chaleur, la quantité de mouvement et la forme des corps sont conservées`` (QUILLET 1965). Le choc élastique d'une particule incidente contre une particule de même masse (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 162).
Force élastique. Synon. (vx) de pression (de l'air, d'un gaz). La densité est toujours proportionnelle à la force élastique, et réciproquement (POISSON, Mécan., t. 2, 1811, p. 433).
Limite élastique. Synon. de limite d'élasticité. Les courroies ont une très faible limite élastique; aussi elles s'allongent toujours sous leur tension de service (GORGEU. Machines-outils, 1928, p. 33).
2. Qui possède de l'élasticité; qui a la propriété de reprendre, du moins partiellement, sa forme et son volume primitifs après avoir été soumis à une compression ou à une extension. Corps, fluide, gaz élastique. L'air est à la fois élastique et compressible (BERN. DE ST-P., Harm, nat., 1814, p. 136). La déformation d'un solide élastique s'effectue réversiblement et sans résistances passives appréciables (Hist. gén. sc., t. 3, vol. 2, 1964, p. 184) :
1. Si les accords s'envolent des fibres d'un instrument, j'écoute avec volupté ces notes perlées qui s'échappent en cadence à travers les ondes élastiques de l'atmosphère.
LAUTRÉAMONT, Les Chants de Maldoror, 1869, p. 181.
B.— P. ext., usuel
1. Qui est fait d'une matière très souple ou très flexible, douée d'élasticité. Balle, gomme, sommier élastique. Une peau douce et fine, tendue sur une chair ferme et élastique, apanage exclusif de la fraîcheur (LACLOS, Éduc. femmes, 1803, p. 462). Ce vêtement (...), se fait au tricot, (...). Tricot élastique moulant parfaitement le buste, que continue la tunique (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p. 728) :
2. ... moi qui aime tant (...), les vastes divans élastiques où l'on s'allonge voluptueusement sur des piles de coussins, et tous ces jolis meubles modernes, si luxueux, si riches et si gais, je me sens toute triste de la morne tristesse de ceux-là...
MIRBEAU, Le Journal d'une femme de chambre, 1900, p. 25.
3. Je revins chez moi par les terres, en compagnie de Jeanty Flaqué. Nous suivions les bordures des pièces sur l'herbe rêche d'hiver, élastique aux pieds, où l'on marche bien sans soulever un atome de poussière.
PESQUIDOUX, Le Livre de raison, 1932, p. 249.
P. métaph. Une prose aussi ferme que prose puisse l'être, sans lourdeur, d'un tissu serré, élastique comme la substance de la force (BARB. D'AUREV., 1er Memor., 1837, p. 106).
Spécialement
a) ANAT. Fibre, muscle élastique. En dehors est un ligament élastique qui force les valves à s'ouvrir (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 131).
Tissu élastique. Tissu conjonctif formé de fibres élastiques. Les tissus élastiques des artères, des tendons, des muscles sont des propriétés physiques (C. BERNARD, Notes, 1860, p. 179).
b) BOTANIQUE
Arille élastique. Qui s'étend jusqu'à un certain point, lors du développement de la graine, avant de se déchirer.
Filet d'étamine élastique. Qui se redresse avec force au moment de l'épanouissement.
Rem. Attestés ds LITTRÉ, BESCH. 1845, GUÉRIN 1892, Lar. 19e-Lar. encyclop.
c) GÉOM. (Courbe) élastique, une élastique. Courbe formée d'une lame métallique homogène fixée par une de ses extrémités à un plan vertical et chargée à l'autre extrémité d'un poids qui la fait ployer.
Rem. Attesté ds LITTRÉ, Ac. Compl. 1842, BESCH. 1845, DG, GUÉRIN 1892, Lar. 19e-Lar. Lang. fr.
d) MAR. Emplanture élastique. Emplanture des bas mâts sur un madrier évidé par-dessous, ce qui divise et atténue leur pression.
Rem. Attesté ds LITTRÉ, Lar. 19e, GUÉRIN 1892.
2. [En parlant de l'allure, des mouvements d'une pers., d'un animal] Qui a une apparence de souplesse, qui s'effectue avec beaucoup d'aisance. C'étaient deux solides gaillards, (...) qui montraient en tous leurs mouvements cette grâce élastique des membres qu'on acquiert par l'exercice (MAUPASS., Contes et nouv., t. 1, Partie camp., 1881, p. 375). Et, (...), tête haute, le pas élastique, elle franchit allégrement le seuil (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 216) :
4. Le kangourou saute par bonds précis et élastiques tout le long de son allée et semble dire, ses deux pattes de devant sur la poitrine : « Je vous demande bien pardon, mais, quand ça me prend, c'est plus fort que moi : je ne peux pas m'en empêcher. »
RENARD, Journal, 1902, p. 742.
3. Au fig.
a) [En parlant du caractère d'une pers.] Qui se plie facilement, qui est capable d'adaptation intellectuelle, morale. Chateaubriand, en tant que politique, est donc et reste excessif, cassant, non élastique (SAINTE-BEUVE, Chateaubr., t. 2, 1860, p. 420). L'on comprend que les grands amoureux aillent à la Trappe. Ils peuvent s'exciter l'imagination à loisir. Cela suppose, toutefois, une âme élastique (BARRÈS, Cahiers, t. 14, 1922, p. 95).
Péj. Qui manque de rigueur morale, de constance dans ses principes. Ces deux raisons suffisaient à sa conscience élastique pour la mettre tout à fait en repos (PONSON DU TERR., Rocambole, t. 2, 1859, p. 236).
b) [En parlant d'un mot, d'une formule, du contenu d'un écrit, texte de loi, règlement...] Dont l'application, la signification peuvent donner lieu à des variations. D'autres [textes de loi] sont rédigés d'une manière plus vague, et par conséquent plus élastique (COURIER, Pamphlets pol., Procès de P.-L. Courier, 1821, p. 110). Ainsi, (...) disposant d'une échelle assez élastique de peines, les tribunaux apprécieront (DE GAULLE, Mém. guerre, 1956, p. 178) :
5. ... réalisme, ... mot vague et élastique qui signifie pour le vulgaire, non pas une méthode nouvelle de création, mais une description minutieuse des accessoires...
BAUDELAIRE, L'Art romantique, 1867, p. 444.
c) TECHN. MILIT. Dépense, retraite élastiques. Système de défense consistant en replis successifs d'une armée devant une force militaire supérieure, afin d'éviter une percée de l'ennemi et de limiter son avance. Ils pouvaient croire encore aux miracles, à la France immortelle, à l'aide américaine, à la défense élastique (SARTRE, Mort ds âme, 1949, p. 67).
II.— Subst. masc.
A.— Vx. Synon. de ressort. Un agrément de cuivre semblable aux élastiques que les tapissiers mettent dans les fauteuils (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 7).
B.— Tissu, ruban, dont la trame contient des fils de caoutchouc. Bretelles en élastique; élastique plat, rond, à boutonnières. Et le malheureux disparut, (...), laissant pour toute preuve de sa réalité une bottine à élastiques qui lui avait échappé dans sa fuite (THARAUD, Fête arabe, 1912, p. 108). Cet élégant, qui pouvait avoir quinze ans, marchait sur la pointe des pieds comme s'il eût été soulevé par les élastiques de son pantalon (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p. 85).
C.— Ruban, bracelet de caoutchouc. C'était un gros élastique monté, une espèce de fronde (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 123). Moûlu tire de sa poche une liasse de lettres retenues par un élastique (SARTRE, Mort ds âme, 1949p. 201.
Arg. Les lâcher, les envoyer avec un élastique. Se faire prier pour payer (cf. CARABELLI, [Lang. pop.]).
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le subst. masc. élastoche, pop. Synon. de élastique. C'est mon élastoche qui me serre (MONTHERL., Ville dont prince, 1951, II, 4, p. 890). b) Plusieurs subst. fém. relevant du domaine de la méd. biol. formés sur le rad. du mot se présentant sous la forme élast-, /élasto-. ) Élastine (ou élasticine). Substance du groupe des scléroprotéines, servant à la constitution des tissus élastiques de l'organisme (ligaments, parois artérielles...). Le collagène, la kératine et l'élastine, constituants de la peau, sont des albuminoïdes (BÉRARD, GOBILLIARD, Cuirs et peaux, 1947, p. 27). ) Élastoblaste. ,,Cellule fusiforme, particulièrement abondante au niveau du périchondre, qui engendre les fibres élastiques`` (Méd. Biol. t. 2 1971). Les premières fibrilles sont dans l'ectoplasme cellulaire et elles sont épi-cellulaires. Leur apparition est soudaine et simultanée dans un grand nombre d'élastoblastes (J. VERNE, Vie cellul., 1937, p. 122). ) Élastorexie (ou élastorhexie, élastorrexie). ,,Dégénérescence du réseau élastique des couches profondes du chorion`` (Méd. Biol. t. 2 1971) Dans la peau, on note (...), l'élastorexie des fibres élastiques du derme (RAVAULT, VIGNON, Rhumatol., 1956, p. 562).
Prononc. et Orth. :[elastik]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. Adj. 1. 1690 (FUR.); 2. 1814 au fig. « souple, flexible » réflexion élastique (BERN. DE ST-P., Harm. nat., p. 139); 1821 (COURIER, loc. cit.). B. Subst. 1. 1783 masc. écrit élastiq « matière élastique et particulièrement en caoutchouc; fil, ruban de caoutchouc » (RESTIF DE LA BRET., Les Contemporaines par gradation, p. 137); 1836 élastique « id. » (LAND.); 2. 1865 fém. géom. une [courbe] élastique (LITTRÉ). Empr. au lat. sc. elasticus (du gr. , , autres formes de « étiré, ductile » (cf. BL.-W1-5), à côté duquel existait aussi le dér. ) Fréq. abs. littér. :497. Fréq. rel. littér. :XIXe s. : a) 712, b) 666; XXe s. : a) 565, b) 808.
DÉR. Élastiquement, adv. D'une manière élastique. Un troisième cylindre vient appuyer élastiquement sur le cyclindre d'impression pour en augmenter la pression (Civils. écr., 1939, p. 1012). []. 1re attest. 1860 (DURANTY, Malh. H. Gérard, p. 64); de élastique, suff. -ment2. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 299. — GRIMAUD (F.). Pt gloss. du jeu de boules. Vie Lang. 1968, p. 194.

élastique [elastik] adj. et n.
ÉTYM. 1674; lat. sc. elasticus (1651, Pecquet), du grec elasis « action de pousser, de chasser devant soi », de elaunein « pousser ».
———
I Adj.
1 Phys. Qui a de l'élasticité. Compressible, extensible. || Les gaz sont très élastiques. || L'acier est le plus élastique des métaux. Flexible.
Relatif à l'élasticité. || Déformation élastique.
Vx. || Force, vertu élastique, pression (de l'air, d'un gaz).
2 Cour. Qui est fait d'une matière douée d'élasticité. || Gomme élastique. Caoutchouc. || Balle élastique (→ Bondir, cit. 5). || Tissu élastique. Étirable, extensible. || Bretelles, jarretelles, jarretières élastiques. || Bandage, gaine élastique.
Qui présente de l'élasticité; qui tend, sous une action déformante, à reprendre sa forme. || Tricot élastique. || Sommier, siège élastique. Moelleux, souple.Chair d'une fermeté élastique (→ Céder, cit. 24).
1 Lorsque mes doigts caressent à loisir
Ta tête et ton dos élastique,
Et que ma main s'enivre du plaisir
De palper ton corps électrique (…)
Baudelaire, les Fleurs du mal, Spleen et idéal, XXXIV, « Le chat ».
Anat. || Fibres élastiques : fibres du tissu conjonctif constituées surtout d'élastine, qui leur confère de la souplesse et une grande résistance à la traction. || Tissu élastique : variété de tissu conjonctif formé essentiellement de fibres élastiques. || Les cartilages, les ligaments sont élastiques. || Tunique élastique des artères. || Muscles élastiques.
3 Souple. || Démarche, pas élastique. || Foulée élastique (→ Démarche, cit. 1). || La démarche élastique de la panthère, du chat.
2 Tous ces hommes pouvaient se comparer à des loups, dont ils avaient le pas élastique et tenace.
P. Mac Orlan, Quai des brumes, p. 90.
4 Fig. Dont les dimensions, le sens, l'application… peuvent varier. Variable. || Règlement élastique.
3 Ce mot (représentant du peuple français…) était élastique, pouvait dire peu ou beaucoup.
Michelet, Hist. de la Révolution franç., t. I, I, III, p. 103.
4 Le temps dont nous disposons chaque jour est élastique; les passions que nous ressentons le dilatent, celles que nous inspirons le rétrécissent, et l'habitude le remplit.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IV, p. 18.
Qui a de la souplesse, qui change, se plie facilement. || Esprit élastique. Changeant, malléable, mobile.
5 (…) nous sommes un peuple si fantasque et si élastique qu'il ne faut jurer de rien.
Sainte-Beuve, Correspondance, t. IV, 1227 bis, 4 août 1841.
Péj. || Morale, conscience élastique, sans rigueur, très accommodante. Lâche.
5 Milit. || Défense élastique : défense qui, au lieu d'opposer à l'ennemi un front continu et rigide, évite la percée et l'enveloppement par une série de replis successifs. || Repli élastique.
5.1 (…) les communiqués annonçaient que les forces européennes effectuaient un repli élastique afin de « raccourcir » le front (…)
S. de Beauvoir, la Force de l'âge, p. 568.
———
II N.
1 N. m. (1783). Vx. || Les élastiques d'un sommier, ses ressorts.Une balle en élastique, en caoutchouc.
Mod. Tissu souple contenant des fils de caoutchouc. || Bretelles, porte-chaussettes en élastique.Spécialt. Ruban plus ou moins large de caoutchouc, de textile tissé avec des fils de caoutchouc… Caoutchouc. || Tirer sur un élastique. || Élastique trop tendu qui se rompt. || Élastique extra-souple. || Élastique circulaire. || Élastique rond, plat, à boutonnières. || Culotte à élastique. || Mettre des élastiques à des chaussettes. || Bottines, souliers à élastiques.
6 (Ces soirs) Où, rimant au milieu des ombres fantastiques,
Comme des lyres, je tirais les élastiques
De mes souliers blessés, un pied près de mon cœur !
Rimbaud, Poésies, XXIII, « Ma bohème ».
Saut à l'élastique : exercice sportif qui consiste à s'élancer dans le vide d'une grande hauteur en étant seulement retenu par un élastique.
Loc. fam. Il les lâche avec un élastique : il paie, donne son argent avec beaucoup de réticence.
Syn. fam. : élastoche, n. m. (attesté chez Montherlant).
2 N. f. (1865). Didact. || Une élastique, ou adj., une courbe élastique : courbe constituée d'une lame métallique que l'on fixe à une de ses extrémités à un plan vertical et que l'on charge à l'autre extrémité d'un poids qui la fait ployer.
CONTR. Dur, ferme, incompressible, inélastique, inerte, raide, rigide. — Rigoureux, strict.
DÉR. Élastiqué, élastiquement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • élastiqué — élastique [ elastik ] adj. et n. m. • 1674; lat. sc. elasticus (1651), du gr. elasis, de elaunein « action de pousser » I ♦ Adj. 1 ♦ Vx Force, vertu élastique : pression (de l air, d un gaz). ♢ (XVIIe) Mod. Qui a de l élasticité. ⇒ compressible,… …   Encyclopédie Universelle

  • élastique — ÉLASTIQUE. adj. des 2 g. Qui a du ressort, qui fait ressort, c est à dire, qui ayant été comprimé se rétablit de lui même. Corps élastique. Il signifie aussi, Qui produit le ressort, l élasticité. Force ou vertu élastique, c est à dire, La… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • elastique — ELASTIQUE. adj. Qui fait ressort, qui vient d un ressort. Vertu elastique …   Dictionnaire de l'Académie française

  • élastique — (é la sti k ) adj. 1°   Qui a de l élasticité, c est à dire qui est susceptible à la fois de céder à une pression et de revenir à sa première forme. Les gaz sont très élastiques. •   La terre, épanouie aux rayons qui la dorent, Nage plus… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ÉLASTIQUE — adj. des deux genres Qui a de l’élasticité. Corps élastique. Les gaz sont très élastiques. Bretelles élastiques. Balle élastique. Gomme élastique. Il signifie aussi Qui produit l’élasticité, le ressort. Force élastique. Il se dit aussi figurément …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Élastique — Élastiques : un mince et trois solides Un élastique est un fil, une bande ou un ruban court(e) en caoutchouc (ou dont une partie est en caoutchouc), de forme généralement circulaire. Il fut breveté le 17 mars 1845 par l inventeur anglais… …   Wikipédia en Français

  • ÉLASTIQUE — adj. des deux genres Qui a de l élasticité, du ressort, qui fait ressort. Corps élastique. Les gaz sont très élastiques.   Il signifie aussi, Qui produit l élasticité, le ressort. Force ou vertu élastique …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • élastique — n.m. Les lâcher avec un élastique, payer avec réticence …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • élastique — an. ; nm., ruban élastique : élastiko, a, e (Albanais, Saxel). E. : Jarretelle …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • elastique — ˌāˌlaˈstēk noun ( s) Etymology: French élastique elastic (adjective and noun), from New Latin elasticus expansive, impulsive more at elastic : a firm fabric resembling cavalry twill that is usually made of wool or worsted and is used for uniforms …   Useful english dictionary


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.